Ecole normale supérieure de Lyon
Les philosophes et la bible

Recherche avancée

Grec et hébreu

Les livres de la Bible juive sont rédigés majoritairement en hébreu (quelques passages sont en araméen). La communauté juive d’Alexandrie en a publié une traduction grecque, la Septante – qui d’ailleurs contient des textes dont l’original hébreu avait disparu. Les Écritures saintes chrétiennes comprennent l’Ancien Testament (la Bible juive, mais dans un ordre différent et avec certains livres qui ne figurent pas dans le Canon juif) et le Nouveau Testament, rédigé en grec (mais dans une langue qui contient des hébraïsmes, à tel point que l’on a pu penser que certains passages avaient été rédigés antérieurement en hébreu ou en araméen). Très tôt, les premiers chrétiens en procurent des versions latines, où l’Ancien Testament est traduit à partir du grec de la Septante. La Vulgate, attribuée à Jérôme, est une nouvelle traduction latine, où l’Ancien Testament se réfère au texte hébreu et s’appuie sur les commentaires rabbiniques.

documents

  • Arias Montano

    Novum Testamentum Graece, Antverpiae, excudebat Christophorus Plantinus regius prototypographus, 1572. In-folio.
    Source : Bibliothèque Diderot de Lyon, fonds patrimoniaux.

    Benito Arias Montano (1527- 1598) est un dominicain espagnol qui fut chargé, à l’initiative de l’imprimeur anversois Christophe Plantin, de diriger l’édition d’une bible polyglotte en quatre langues. Celle-ci est intitulée Biblia sacra hebraice, chaldaice, græce et latine, Philippi II Regis Catholici pietate et studio ad Sacrosanctæ Ecclesiæ usum. Cette Bible polyglotte d’Anvers permettait de confronter l’hébreu, l’araméen, le grec et le latin. Elle fut éditée entre 1568 et 1572. Le présent document correspond au cinquième tome de cette Bible : on peut consulter ici le tout début de l’évangile selon Matthieu où les versions latine et grecque sont entrelacées. Avant la réalisation de cette Bible d’Anvers, il existait notamment la Bible polyglotte d’Alcala, ou Biblia políglota complutense, qui l’a inspirée (1515-1517).

  • Érasme

    Novum testamentum graece & latine latinè, iuxta veterum, cum graecorum, tum latinorum, emendatissima exemplaria, Lugduni, apud Ioan. Tornaesium, 1559. In-8.
    Source : Bibliothèque Diderot de Lyon, fonds patrimoniaux.

    On peut consulter ici la première page de l’évangile selon Matthieu qui confronte sur deux colonnes le texte grec et sa traduction latine réalisée par Érasme.

vidéos

  • La Bible et la Révolution scientifique
    durée 11:33'

  • Lire la Bible au temps de Pascal
    durée 6:42'
  • Malebranche. Contre l’anthropologie spécifique du texte biblique.
    durée 9:31'


Grec et hébreu à 3:44'
Contact

ENS de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000
69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00
Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00

Nous contacter